Podium

Point sur la Fourrure    

FOURRURE ET SHEARLING SUR LE DEVANT DE LA SCÈNE DES COLLECTIONS PRÊT-À-PORTER 2016 : 70% DES COLLECTIONS PRÉSENTENT DES MATIÈRES NATURELLES

 

La fourrure et le shearling occupent le devant de la scène des quatre principales semaines de la mode 2016, avec environ 70% des collections présentant des matières naturelles. Considérant que la fourrure était également omniprésente dans les collections pour homme 2016, il est clair que de plus en plus de couturiers et de consommateurs aiment utiliser et porter des matières naturelles. 

 

Des manteaux fascinants de BCBGMAXAZRIA et Michael Kors au travail d’artiste subtile de Carolina Herrera, 91 couturiers sur 156 (58%) ont présenté de fabuleuses collections de fourrure à la Fashion Week de New-York. Coach 1941 a fait découvrir un manteau très ample évoquant une création semblable présentée auparavant dans sa collection pour homme, alors que DKNY confectionnait une robe en forme de veste en fourrure noire magnifique. Bien qu’il y ait moins de fourrure sur les podiums de mode à Londres qu’à Paris, Milan et New-York, la tendance pour les matières naturelles s’amplifie, avec environ 37 des 79 couturiers (47%) incorporant la fourrure et le shearling dans leurs collections, contredisant les chiffres avancés par les entités de défense des animaux. C’est une augmentation par rapport à l’année précédente à Londres, où seulement 20% des couturiers ont utilisé la fourrure dans leurs collections, selon un sondage TNS. Les articles de fourrure qui se sont démarqués sont les pièces altières élégantes de Roksanda et les manteaux de fourrure extravagants bien que déstructurés de Christopher Kane. Cependant, c’est Alexander McQueen, de retour à Londres après 15 ans d’absence, qui a pris le devant de la scène. La collection McQueen a présenté, dans un paysage onirique, des manteaux en cuir souple brodés de papillons, créant un canevas simple avec de grands revers de fourrure subtiles. La fourrure et le shearling ont fait leur plus grosse impression lors de la Fashion Week de Milan, avec 55 des 65 couturiers (85%) confectionnant de magnifiques vêtements à partir de ces matières ; du manteau rose très ample de Gucci porté avec des mocassins fourrés, aux manteaux drapés d’inspiration gothique de Roberto Cavalli et ses ponchos aux motifs complexes. De nombreux couturiers ont utilisé la fourrure dans la plupart des collections, comme Fendi, Gucci et Prada, créant des manchettes, des manteaux et des accessoires avec cette matière polyvalente qu’est la fourrure, présente dans bon nombre de leurs pièces.

 

La fourrure a joué un rôle important lors de la dernière semaine à Paris pour une grande partie des collections de couturiers français, avec 51 des 92 couturiers (55%) utilisant cette matière. Les créations très amples ont marqué la tendance, comme celles de Chloé, Lanvin et Rochas, de longs manteaux gracieux aux volumes riches pour un look urbain adapté à tous les temps.

 

 

 

La fourrure et le shearling occupent le devant de la scène des quatre principales semaines de la mode 2016, avec environ 70% des collections présentant des matières naturelles. Considérant que la fourrure était également omniprésente dans les collections pour homme 2016, il est clair que de plus en plus de couturiers et de consommateurs aiment utiliser et porter des matières naturelles.